Eloge de la douceur!

440090c91595d8d66d3bd2ccbe405fd6

Ca y est! Nous sommes passés à l’heure d’hiver, l’automne fait tourbillonner ses feuilles et le soleil se couche tous les jours un peu plus tôt…Les températures sont encore douces, mais  l’hiver approche,  et tout comme le hérisson qui cherche son petit nid capitonné de mousse et de feuilles, une envie irrépressible de se réfugier dans un cocon douillet va bientôt nous envahir.^^

Well, ça donne quoi une déco tout en douceur pour notre intérieur? Beaucoup de blanc et de couleurs pastels, des coussins et des plaids pour se lover au coin du feu, de fausses fourrures et des tapis molletonnés, des matières naturelles comme le bois, le lin, le coton, sans oublier des lumières douces. Le tout pour un effet apaisant garanti!

yvonne_decor817f0dbd092276051d434e1e6c5acb7c3c955135ab10c6e3863eccc6076a204b0a940a044e7d42e751bfe6e9d284476376bnorsu-interiors-5-682x1024824d40dd3994550a7cd16491c7f7eb2ce6d7a5af8a376a708d2e177a68be8360cc1b4644043834ef05246e314ccb42f83d47268ca80c3e58b9ad646b5eba3a02getinspired-pastel07e9a9acd9d22e8e2a802e2a0e7d4f70daMuuto-14NI41d677391d1d8b6596384c16eaa2e559a

Et moi la douceur, je l’aime pas seulement dans la déco, mais partout dans la vie, et j’aimerais lui rendre hommage!

Qu’est ce que la douceur? Un sentiment, un tempérament, une sensation, un souvenir..? Difficile de la décrire. Elle est le baiser d’une mère à son enfant, elle est le rayon de soleil qui réchauffe, elle est ce mot d’encouragement qui nous porte plus loin, elle est…

La violence, le pouvoir, la colère n’ont pas de prise sur la douceur, en cela elle est une grande force. Une force qui permet de transformer les êtres, d’apaiser la souffrance et la tristesse et de ramener l’espoir: elle est porteuse de vie.

Discrète, respectueuse, délicate, presque furtive, la douceur opère en souterrain des métamorphoses silencieuses, des victoires sans batailles.  Dans une société où la performance, la combativité et la réussite sont de rigueur, où c’est à celui qui arrivera le mieux à s’imposer, à crier le plus fort pour se faire entendre, à vaincre par le rapport de force, la douceur est perçue comme une faiblesse. Etre doux serait donc être faible, perdant.  Associée à tort à la mièvrerie, la fadeur, la mollesse, la puissance de la douceur est méconnue.

Loin d’être passive et naïve, la douceur engendre des révolutions pacifiques, elle dompte les passions, les colères. Elle est écoute, patience, compassion et mesure.

Bienheureux sont les doux qui portent en eux cette puissance vitale!^^

Et si ce thème vous inspire, il faut lire le très joli livre de Anne Dufourmantelle: Puissance de la douceur.

 

Leave a Reply